POLITIQUE

Ngabé: le gouvernement offre des présents à la reine Ngalifourou

• Bookmarks: 10211


Le Premier ministre, Anatole Collinet Makosso, accompagné de quelques membres du gouvernement; du directeur de cabinet du chef de l’État, Florent Ntsiba; et des représentants du royaume de Loango; s’est rendu le 31 décembre à Ngabé, dans le département du Pool, pour offrir à la reine Ngalifourou des vivres et non vivres, pour un réveillon de Nouvel An réussi.

Après avoir reçu les cadeaux de fin d’année, en présence du Makoko Michel Nganari récemment intronisé, la reine Ngalifourou, gardienne du Nkwembali, a remis au retour au Premier ministre quelques objets sacrés tels un chapeau fait de cauris, une étoffe de raphia et un tabouret. Avant de quitter Ngabé, localité se trouvant à 200 km de Brazzaville, au bord du fleuve Congo, Anatole Collinet Makosso a signé le livre d’or.

A la sortie de l’entrevue, le chef du gouvernement a réaffirmé son attachement aux valeurs traditionnelles. Selon lui, la fin d’année est synonyme de célébration d’amitié, des valeurs de partage et d’attachement aux valeurs culturelles et morales. « Je pensais que comme nous le faisons dans d’autres circonstances, il était important pour moi de saisir l’opportunité que m’offrait cette fin d’année, en ce jour du 31 décembre, pour venir témoigner ma solidarité à la reine Ngalifourou… », a justifié le Premier ministre.

Selon Anatole Collinet Makosso, au-delà de l’attachement personnel, son geste de générosité a aussi un fondement constitutionnel. Car, le constituant congolais, en consacrant plusieurs articles dans la Constitution du 25 octobre 2015 aux chefferies et aux notabilités traditionnelles, a tenu à concilier les valeurs universelles de la démocratie avec les valeurs sociétales, culturelles, traditionnelles. « Le constituant nous invitait, par ce moyen, de consolider ces valeurs en respectant les notabilités, les chefferies traditionnelles. En accomplissant cet acte, je voudrais témoigner mon attachement à ces valeurs traditionnelles, ma reconnaissance à ces institutions qui sont de véritables centres de régulation sociale, des organes de gestion et de règlement des crises, des conflits, des organes d’appui à la démocratie », a-t-il conclu.

10 recommended
0 notes
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.