ACTUALITE

Organisation sous-régionale : Félix Tshisekedi prend les commandes de la Sadc

• Bookmarks: 490


Le chef de l’Etat congolais, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, a reçu de son homologue du Malawi et président sortant, Dr Lazarus Chakwera, le 17 août, à l’Hémicycle du Palais du peuple, les attributs du pouvoir en tant que nouveau président en exercice de la Communauté de développement de l’Afrique australe (Sadc).

La passation de témoin aura marqué la cérémonie inaugurale du quarante-deuxième sommet de cette organisation sous-régionale qui s’est tenu à Kinshasa. Devant un parterre de ses collègues chefs d’Etat membres de l’organisation présents dans une salle de congrès chauffée à blanc, le président Félix Fshisekedi, auréolé de son nouveau statut, a dans son discours d’acceptation, indiqué que son pays allait poursuivre le travail amorcé par son prédécesseur dont il a salué, du reste, le brillant mandat. Un mandat qui, a-t-il dit, a permis à la Sadc de réaliser certains projets intégrateurs nonobstant l’environnement délétère qui mettait en mal le fonctionnement de l’organisation à la suite de l’avènement de la covid-19. De ce fait, il misera sur le concours de l’ensemble des Etats membres pour atteindre les objectifs fixés par les pères fondateurs de cette organisation sous-régionale.

Le nouveau président en exercice de la Sadc a, sur la même lancée, affirmé l’engagement de la RDC à appuyer, via son gouvernement, la mise en œuvre des Programmes et projets inscrits dans le Plan indicatif régional de développement stratégique (RISDP 2020-2030) tel qu’inspiré par la vision 2050 de l’organisation. Révélant un pan de son programme d’action, le chef de l‘Etat congolais a déclaré qu’il s’attellerait, durant sa mandature, à implémenter tout programme destiné au développement des infrastructures ainsi que des services régionaux en lien avec les différentes stratégies visant à stimuler l’intégration économique et l’éradication de la pauvreté dans la sous-région.

En outre, en conformité avec la thématique du sommet, à savoir « Promouvoir l’industrialisation au moyen de l’agro-transformation, la valorisation des minéraux et du développement des chaînes des valeurs régionales en vue de réaliser une croissance économique inclusive et durable », le président Félix Tshisekedi a mis un point d’honneur sur sa volonté à promouvoir l’industrialisation. Cela, a-t-il dit, devrait se réaliser « au moyen l’agro-transformation, de la valorisation des minéraux et des chaînes de valeur régionales afin d’atteindre la croissance économique inclusive et durable ». Il a aussi plaidé pour une synergie d’actions entre les Etats membres, le secteur privé et les partenaires au développement pour une meilleure intégration régionale.

Le nouveau Chairman de la Sadc a, par ailleurs, mis une emphase particulière sur le développement des infrastructures, essentiel à la croissance économique, qui, d’après lui, devrait passer pour une priorité au sein de la communauté. Il en est de même des Nouvelles technologies de la communication qu’il considère comme un élément catalyseur de l’industrialisation dont la prise en compte dans le processus de transformation socioéconomique est, d’après lui, impérative. Eu égard aux enjeux et, surtout, aux défis qui sous-tendent sa mandature à la tête de la Sadc, le président Félix Tshisekedi a exhorté à une collaboration franche entre son pays et les Etats membres pour la matérialisation de l’intégration régionale.     

Enfin, le chef de l’Etat congolais a salué la solidarité de la Sadc vis-à-vis de la RDC et de sa population au moment où, a-t-il ajouté, « le pays est victime d’une agression lâche et barbare de la part de son voisin, le Rwanda ». L’occasion était propice pour lui de remercier de vive voix des Etats tels que l’Afrique du Sud, le Malawi et la Tanzanie dont les troupes combattent au front aux côtés des forces congolaises pour le retour de la paix à l’est de la RDC.  

Outre les chefs d’Etats membres de la Sadc, il est à noter que cette cérémonie s’est déroulée en présence du président du conseil des ministres de la Sadc, Didier Manzenga, du secrétaire exécutif  Mr Elias M Magosi, mais aussi des animateurs des différentes institutions du pays.

4 recommended
0 notes
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.