SOCIETE

P/Noire : des noms des jeunes filles et garçons du quartier retrouvés dans le WC d’un vieux, il bloquait leur avenir

• Bookmarks: 1251


Enfuis dans la carapace d’une tortue, des feuilles avec les noms des jeunes filles et garçons du quartier Loandjili ont été découvertes dans le WC d’un vieux grâce à la prophétie d’un pasteur. Il ressort de l’audition de ce vieux, que c’était un rituel pour bloquer l’avenir des jeunes afin qu’ils ne réussissent pas dans la vie. Un chômage juvénile orchestré par ce vieux sorcier.

Stupeur à Loandjili suite à la découverte dans le WC de vieux Makosso de la carapace d’une tortue contenant une liste des jeunes garçons et filles du quartier. Quelques jours avant, un pasteur officiant dans les encablures a prophétisé sur cette découverte.

Dans ses prêches, le pasteur s’inquiétait du chômage des jeunes garçons, de la situation des filles qui n’arrivaient pas à quitter le domicile familial où certaines alignaient les enfants et d’autres avaient du mal à concevoir. Leur avenir a été hypothéqué par ce vieux Makosso.

Pourtant ses propres enfants dont certains sont en Europe ont tous réussi dans leur vie, mais le vieux Makosso semble-t-il ne souhaitait pas les jeunes du quartier soient comme ses enfants. En gagnant la confiance des riverains, il a usé de ses pratiques fétichistes pour entraver la marche paisible des jeunes.

Les jeunes du quartier ont tous remarqué que rien ne marchait dans leur vie, quand bien- même, les filles partaient en mariage, elles revenaient divorcées dans la quartier au bout d’un moment. Les garçons eux finissaient éternels chômeurs, trainant dans le quartier comme bébés noirs.

Après la prophétie du pasteur, les jeunes du quartier se sont organisés pour vider le WC du vieux Makosso de force. Au bout de quelques minutes, ils ont sorti une tortue morte dont la carapace contenait des papiers sur lesquels figuraient une liste avec leurs noms.

Malmenés et sommés par les jeunes de les élucider sur cette découverte, le vieux Makosso a voulu jouer à l’innocent avant d’être tabassé. Apeuré par la menace des jeunes de le brûler vivant, il a confessé ses pratiques fétichistes. «C’est une déception totale pour moi d’apprendre ça ! Je ne pouvais imaginer que Makosso soit aussi méchant à ce point!» commente un voisin. « Il gagnait même quoi en gaspillant la vie de nos enfants ? » s’interroge une maman.

0 notes
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.