SOCIETE

P/Noire : des prostituées de REX réclament plusieurs impayés aux clients ayant ouvert un cahier de bon ( Niongo )

• Bookmarks: 468


Au quartier REX de Pointe-Noire, le torchon brûle entre les prostituées entre leurs clients fidèles pour une affaire d’impayés. Plusieurs de ces hommes totalisent une dette plus de dix passes et les travailleuses du sexe exigent d’abord leur argent avant de continuer à servir ces clients insolvables. Comme l’État avec les retraités, les débiteurs avancent toutes les raisons pour justifier le retard de paiement alors qu’ils veulent augmenter leur dette.

Faire l’amour à crédit est devenu possible à REX à cause la crise qui sévit au pays. Des prostituées exerçant le plus vieux métier au monde dans ce quartier de la ville océane ont accepté d’octroyer des faveurs à leurs fidèles clients, le plus souvent habitants le dit quartier.

Ces hommes pouvaient tranquillement baiser à crédit et chacun d’eux avait son cahier chez sa prostituée. A la fin du mois, comme ils laissent de l’argent de popote dans leurs ménages, ils soldaient aussi leur dette et les bons comptes renforçaient ce contrat sexuel entre les deux parties. Il y a des hommes qui arrivaient à avoir jusqu’à 100000frs de dette auprès de ces femmes de la vie.

Ayant constaté des retards criards de paiement, les prostituées refusent désormais d’accorder des crédits à leurs clients, lesquels à leur tour responsabilisent leurs employeurs de ce fait. La tension est montée d’un cran entre les deux parties avec les hommes qui ne peuvent plus se retenir. « Je suis habitué à me faire plaisir chez ma pute et cette situation m’embarrasse » s’explique un client au nom de Mâ Ngoma.

« Je ne suis pas mauvais payeur et les filles le savent très bien, seulement on a des difficultés au niveau de notre société. » rajoute un autre client qui soutient ressentir plus de plaisir avec les prostituées que son épouse à la maison. « Elles nous font des choses que nos femmes refusent de faire ! Et en plus, elles ont de l’art dans cette affaire de sexe »

Sophie, l’une des prostituées montrent un cahier dans lequel on peut voir qu’un des clients doit près de 35000frs. La passe se négocie entre 3000 et 5000frs pour ses clients spéciaux à qui, les filles ne demandent jamais de vite jouir et se laissent embrasser. « Ils doivent d’abord solder leur dette avant de pouvoir renouer avec les accords » tranche Ana, la doyenne des prostituées.

4 recommended
0 notes
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *