SOCIETE

P/Noire : un bienfaiteur fait don de 300000frs et des vivres à un policier routier qui refuse d’arnaquer les chauffeurs

• Bookmarks: 8265


Le sérieux dans la vie peut ouvrir des portes jadis fermées ! Un policier affecté dans la régulation de la circulation vient d’être honoré par un bienfaiteur d’une somme de 300.000 frs et des vivres. Ce bienfaiteur qui a espionné ce policier routier pendant six mois a conclu être en face d’un honnête citoyen et agent professionnel qui ne baigne pas dans l’extorsion des usagers de la route.

99 % des policiers routiers du Congo ne sont que des malhonnêtes qui ont fait des usagers de la route leur proie proférée. Aucune notion de pédagogie n’habite dans leur cerveau et tout ce qu’ils savent faire c’est compter des billets de banque en fin de journée.

Au rond point Château d’Eau par exemple de la ville de Pointe-Noire, tous les véhicules de transport qui opèrent entre l’aéroport- Grand Marché et Fond Tié Tié sont obligés de verser mensuellement 10000 frs aux policiers routiers afin d’échapper à tout contrôle.

Lors d’un contrôle de documents en plein centre-ville, une femme policière a demandé aux chauffeur de choisir entre le paiement cash de 10.000 frs ou la mise en fourrière du véhicule. C’est ainsi que fonctionne le secteur de la régulation de la circulation au Congo, qui a rendu des policiers malhonnêtes et surtout sans cœur.

Pour mieux gérer leur business, ces policiers se sont organisés en mutuelle d’entraide et tontine avec des versements journaliers allant de 10000 frs à 50000frs. Chaque fin de semaine un groupe de policiers perçoivent leur part pouvant aller jusqu’à 2 millions Cfa.

Une mafia à laquelle l’agent FMT a refusé d’être membre pour respect à son éducation chrétienne léguée par ses parents. Il se contente de son salaire et n’arnaque pas les conducteurs, mais bien au contraire applique la pédagogie. Il arrive parfois aux chauffeurs de prédire qu’il finira pauvre pour son refus à être soudoyé.

C’est après avoir recueilli tous ses témoignages que ce bienfaiteur a pris la décision de gratifier ce policier routier d’une somme de 300.000 frs et des vivres d’un mois pour l’encourager pour son honnêteté. Un acte qui a ému FMT le policier qui a remercié son bienfaiteur tout en rappelant que lui c’était normal ne pas sortir de la déontologie.

FMT a aussi regretté qu’à cause du comportement malhonnête de certains agents que l’identité des policiers routiers est traînée dans la boue au point où même les contrôleurs des bus ne nous respectent plus à cause des billets de 500 ou 1000 frs qu’ils nous glissent.

8 recommended
0 notes
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.