POLITIQUE

Parlement local : la mairie de Brazzaville entend explorer d’autres mécanismes de financement

• Bookmarks: 5220


Face à la crise multidimensionnelle que traversent les collectivités locales depuis quelques années, la mairie de Brazzaville ne veut plus compter exclusivement sur ses ressources propres.

Le président du Conseil départemental et municipal de Brazzaville, Dieudonné Bantsimba, a souligné le 15 février, à l’ouverture de la 10e session ordinaire budgétaire de son assemblée locale, la nécessité de trouver d’autres sources de financement pour pouvoir répondre aux attentes des concitoyens. « Les subventions publiques et les recettes municipales étant largement insuffisantes pour couvrir les besoins de plus en plus croissants des collectivités locales, nous devons explorer d’autres mécanismes de financement disponibles à travers le monde afin de concrétiser nos ambitions locales ; j’ai parlé des fonds de coopération », a déclaré le maire de Brazzaville.

Selon lui, les nouvelles résolutions prises au plan international comme l’adoption des Objectifs de développement durable et la mise en place des programmes ciblant le développement des collectivités locales constituent des opportunités à saisir et à exploiter. Au plan national, il a salué la mise en place par le ministère des Finances, du Budget et du Portefeuille public, de la commission chargée d’évaluer et d’étudier les questions relatives à la rétrocession aux collectivités locales des recettes issues des impôts, droits et taxes locaux. 

« Nous encourageons également la résolution prise par l’Association des maires du Congo de solliciter la signature d’une convention des services financiers entre les communes, la direction générale des impôts et la direction générale du Trésor en vue d’améliorer non seulement les performances des communes en matière des recettes, mais aussi et surtout de mettre en place des mécanismes efficaces de recouvrement et de maîtrise des chaînes administratives et comptables des recettes », a poursuivi Dieudonné Bantsimba.

S’agissant du budget 2022 inscrit à l’ordre du jour de cette session en compagnie d’autres points, le maire de Brazzaville a rappelé que cela tirait principalement sa substance du plan d’action 2017-2022 du Conseil. D’où la nécessité de doter Brazzaville d’un budget réaliste qui tient effectivement compte des ressources mobilisables et des priorités de la population. Il a, par ailleurs, indiqué que les agents municipaux ont un grand rôle à jouer dans la recherche des solutions aux problèmes des Brazzavillois. D’après lui, ils sont la clé de voûte de la vie administrative municipale. « J’invite les agents municipaux à surmonter les difficultés de l’heure et à se mettre résolument au travail afin qu’ensemble nous relevions les multiples défis qui se présentent à la mairie de Brazzaville », a-t-il exhorté.

Quant aux élus locaux, Dieudonné Bantsimba les a invités à travailler sans relâche jusqu’à la fin de leur mandat afin de trouver des solutions idoines aux préoccupations de la population. « Améliorer les conditions de vie de nos électeurs est notre raison d’être dans ce parlement local ; les servir avec humilité tout en défendant avec détermination et abnégation leurs intérêts pour que les fardeaux imposés par les vicissitudes de la vie leur soient allégés, est notre vocation », a conclu le maire de Brazzaville.

5 recommended
0 notes
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.