POLITIQUE

Pointe-Noire : Evelyne Tchichelle élue maire de la ville

• Bookmarks: 12207


Première femme maire de la ville océane, Tchichelle née Evelyne Moe Poaty a été élue à 94 % présidente du nouveau bureau exécutif du Conseil départemental et municipal de Pointe-Noire, le 23 septembre au cours de la session inaugurale dudit Conseil. Le scrutin s’est déroulé sous le regard vigilant de Jean-Jacques Bouya, ministre de l’Aménagement du territoire, des Infrastructures et de l’Entretien routier, représentant l’Etat.

Louis Gabriel Missatou du club 2002 Pur, ancien premier secrétaire du Conseil, occupe maintenant le poste de premier vice-maire (94%) et Germain Bemba Batsimba du Mouvement  action et le renouveau conserve son poste de deuxième vice-maire (88%). Hugues Anicet Balou Macaya, du Rassemblement pour la démocratie et le progrès social, élu premier secrétaire, et Geoffroy Michel Dibakala du Parti pour la concorde et l’action politique, deuxième secrétaire, ont fait leur entrée dans le bureau du Conseil.  Elue conseillère municipale pour le compte du Parti congolais du travail (PCT) lors des élections locales du 10 juillet dernier, Evelyne Tchichelle succède à Jean-François Kando, un autre candidat du PCT, devenant la première femme à occuper le poste de présidente du Conseil départemental et municipal, maire de la ville de Pointe-Noire.

Cette accession obtenue avec 79 voix sur les 84 votants (soit 94%) a été saluée par de nombreux citoyens qui ont pris d’assaut l’esplanade de la mairie centrale où a règné une ambiance de fête au terme de la cérémonie d’intronisation de la nouvelle maire. Celle-ci a reçu de Jean-Jacques Bouya l’écharpe, la clé ainsi que le maillet, symboles du commandement, en présence de Jean-Claude Etoumbakoundou, délégué du ministère de la Décentralisation, et d’Alexandre Honoré Paka, préfet du département de Pointe-Noire ainsi que du Premier ministre, Anatole collinet Makosso, et du ministre des Transports, de l’Aviation civile et de la Marine marchande, Jean Marc Tchysthère Tchicaya, tous deux élus locaux de Pointe-Noire.

Le scrutin à bulletin secret, dirigé par un bureau d’âges de trois membres présidé par Pierre Albert Victor Bayonne, s’est déroulé d’une manière assez spéciale car la maire de la ville, comme les autres membres du bureau exécutif du Conseil,  n’a pas eu d’adversaires en face d’elle. En effet, les conseillers de la majorité présidentielle, les indépendants ainsi que ceux d’autres partis, constitués en collectif, ont porté leur choix et proposé les cinq candidats aux cinq postes à pouvoir. Ceux-ci ont tous été élus à la majorité absolue.

Bien avant d’être portée à la tête du Conseil, Evelyne Tchichelle, trentième maire de Pointe-Noire, a présenté son programme de développement de cette ville qui se décline en sept axes, notamment l’habitat, l’aménagement du territoire, le développement économique, la participation citoyenne, la coopération, la gouvernance et la communication.  «Mon ambition et mon engagement pour Pointe-Noire seront inscrits dans une trajectoire de consultation et d’implication permanentes des citoyens et acteurs de notre ville, auxquels nous daignerons  joindre les partenaires techniques et financiers. Ce sera à l’image du Projet développement urbain et restructuration des quartiers précaires (Durquap, fruit d’une coopération qui inclut ces partenaires, l’Etat, la ville et les citoyens », a-t-elle indiqué.

Secrétaire générale de la Chambre de commerce de Pointe-Noire, Evelyne Tchichelle, qui va dorénavant présider aux destinées de cette ville et du Conseil départemental et municipal (constitué de quatre-vingt-cinq conseillers) entend œuvrer «pour que cette ville soit un lieu d’habitat, de culture et de travail ».

12 recommended
0 notes
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *