OPINION

Pointe-Noire : François Kando, l’ennemi numéro 1 des Vilis et de Pointe-Noire

• Bookmarks: 8369


La capitale économique du Congo, ville qui contribue à hauteur de 80 % du PIB du pays est aussi paradoxalement la plus sale et abandonnée à cause de la mauvaise foi de sa municipalité toujours dans les mains des autochtones. Si l’ennemi du Noir est le Noir, celui de Pointe-Noire est son propre maire en la personne de Jean François Kando, un Vili fainéant ,incompétent et voleur, arrivé par accident à son poste.

Un dirigeant normal qui a un cerveau est sans doute celui qui aspire toujours a laissé les empreintes de sa gestion. Ainsi, on parlera toujours de lui en rappelant ses réalisations à l’instar de Alphonse Massamba Debat. Mais de quoi pourrons se souvenir les ponténégrins de leur actuel maire François Kando ? De rien, absolument si ce n’est de son incompétence notoire et son enrichissement illicite.

Après 5 ans à la tête de la municipalité de la deuxième ville du Congo, Jean François Kando rappelle cet élève idiot qui s’accommode de ses échecs au BEPC et qui se vante d’avoir la confiance de tous les professeurs pour dresser la liste des bavards. Pour ce Vili qui est maire de Pointe-Noire, la confiance des Mbochis le suffit que sa propre ville soit belle ou pas !

Quand Denis Sassou Nguesso s’est rendu à Pointe-Noire inaugurer officiellement les réalisations fiancées dans le cadre du projet DUQUARP , on a vu comment la mairie s’est précipitée à boucher tous les trous des voies menant au quartier Culotte et Mouyondzi que devraient emprunter le chef de l’État. Juste l’art de paraître !

Cette même volonté de faire plaisir à son maître manque à François Kando envers les Ponténégrins. A ce jour, toutes les voies de la ville sont abîmées et on ne compte plus le nombre des nids de poules qui ne demandent parfois pas grand-chose pour les boucher. Mais ce n’est pas la tasse de Jean François Kando qui se plaît néanmoins à se faire appeler Monsieur le maire !

Tous les idiots du Congo se plaisent à faire valoir leur fonction quand bien- même leur idiotie est ahurissante. Il est clair que François Kando se fou de ses frères Vili qui observent comment à Oyo, il n’y a pas de nids de poules sur les voies.

Les ponténégrins se demandent à quoi servent les taxes de circulation et municipales que la mairie prélève ? Jean François Kando se cache toujours sur le manque des moyens alors que les usages de la route s’acquittent bel et bien de leurs devoirs. Ce maire a été mis là accidentellement pour juste nuire à ses propres frères Vilis.

8 recommended
0 notes
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.