SOCIETE

Pointe Noire : il refuse de céder le passage à une ambulance en urgence en se prévalant de son grade et son ethnie Mbochis

• Bookmarks: 8211


Une réaction qui a indigné les passants et automobilistes qui ont tout de suite rappelé à ce incivique qu’être Mbochis ne donne personne à le droit de ne rien respecter dans ce pays. Un autre chauffeur lui a rappelé qu’un jour cette même ambulance pourra venir à son secours. En plein centre-ville de Pointe-Noire, un conducteur qui s’est vanté d’être un officier militaire et d’ethnie Mbochis a refusé de céder le passage à une ambulance en urgence qui transportait un malade à a clinique Guenin.

«Ne l’en-voulez pas, il est juste un parvenu qui croit que son grade et son ethnie sont au dessus des valeurs humaines…Moi même suis Mbochis et je ne peux tolérer ce genre d’idiotie…On se doit de respecter cette ville de Pointe-Noire qui nous a bien reçu» a renchéri un conducteur indigné par l’attitude de cet officier militaire.

Non loin du restaurant le Kactus, une ambulance en urgence qui s’est retrouvée dans un embouteillage s’est vu empêcher le passage par un véhicule se trouvant devant. Face à la protestation d’autres conducteurs, l’incivique ne s’est pas gêné de se prévaloir de son grade de colonel et de son ethnie Mbochis pour justifier son acte.

«T’as même pas honte de crier ici que t’es colonel dans l’armée si t’es incapable de maîtriser le code de la route qui donne de la priorité à une ambulance en urgence. Colonel ya noki noki !» a lancé un passant témoin du spectacle.

A Pointe-Noire, capitale économique du Congo, certains ressortissants de la Cuvette se comportent en territoire conquis, foulant au pieds le vivre ensemble et l’hospitalité des autochtones. Ce colonel a agi dans cette logique ignorant que le malade transporté en urgence par cette ambulance pouvait être un Mbochis.

8 recommended
0 notes
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *