SOCIETE

P/Noire : rentré de Londres construire sa maison, ses propres frères organisent un braquage contre lui

• Bookmarks: 8325


Un congolais vivant à Londres en Angleterre et en séjour à Pointe-Noire pour surveiller les travaux de sa maison a été victime d’un braquage orchestré par ses propres frères dans lequel il a perdu près de 10 millions FCFA. C’est l’un des braqueurs détenus qui a vendu la mèche sur la complicité des membres de la famille de la victime.

RBT de nationalité congolaise et natif de Pointe-Noire a été abusé par sa propre famille qui l’envoyait des photos d’une maison imaginaire en construction alors qu’il finançait à distance les dits travaux. Après un séjour surprise au pays, il s’est rendu compte de l’arnaque et a pris la résolution de piloter soi-même les travaux.

Installé à Londres depuis plus de 10 ans, RBT s’était appuyé sur sa défunte petite sœur pour s’offrir une double parcelle à Siafoumou. C’est elle qui supervisait les travaux de construction avant son décès inopiné imputé à la sorcellerie.

RBT qui ne doutait pas à ce moment de sa famille, a confié la gestion financière de ses travaux à sa famille. Sur son terrain, il a prévu bâtir une villa pour lui et des appartements en location. Chaque fois, ses frères lui faisaient parvenir les photos sur l’avancement des travaux qui se sont avérés fausses.

C’est lors d’un séjour surprise à Pointe Noire qu’il découvre avoir été victime d’une arnaque organisée de sa propre famille et décide de superviser lui-même ses travaux. Après une année d’économies à Londres, il est rentré au pays à cet effet sans associer sa famille.

Ses frères qui ne recevaient plus rien de lui ont appris de sa présence au Congo que par des tiers. En se rendant dans son chantier, ils se sont rendu de l’avancement des travaux avant de comploter contre lui. Ils l’ont espionner pour connaître l’auberge dans laquelle il logeait avant de commanditer un braquage.

Les braqueurs cagoulés ont fait irruption tôt le matin à l’auberge et se sont rendus directement dans l’appartement qu’occupait RBT pour le dépouiller de son argent. Menacés avec les armes blanches, ces braqueurs voulaient aussi de ses documents de voyage qu’il a refusé de donner préférant la mort.

Pourchassés par les riverains, l’un des braqueurs a été détenu, tabassé et livré à la police où il a accusé les frères de leur victime d’être les auteurs intellectuels du forfait. Les 10 millions emportés ont été restitués à RBT qui n’a pas hésité à récompenser la police et les voisins de son auberge.

Le commissaire en personne lui a rappelé qu’il ne faut jamais confier les travaux de son chantier à sa famille quand vous vivez à l’étranger. Le pays a perdu tellement ses valeurs que l’ennemi n’est plus loin de nous. Une leçon de vie pour ce congolais de la diaspora qui a décidé de mettre une crois entre lui et ses frères.

8 recommended
0 notes
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.