ECONOMIE

Port autonome de Brazzaville : la gare à passagers à nouveau opérationnelle

• Bookmarks: 3239


Le ministre des Transports, Jean Marc Thysthère Tchicaya, a coupé le 7 février à Brazzaville le ruban symbolique marquant la relance des activités de la gare à passagers, au Port autonome de Brazzaville et ports secondaires (PABPS).

Arrêtées depuis 2014 à cause de la vétusté des infrastructures et équipements, les activités de la gare à passagers étaient transférées au port public dédié au trafic des marchandises.

Suite à la réhabilitation du débarcadère sur fonds propres du PABPS à hauteur de 151 millions FCFA, les passagers en provenance de la partie septentrionale du Congo, de la République centrafricaine, du nord de la République démocratique du Congo et du Cameroun peuvent à nouveau utiliser cette passerelle en toute sécurité.

« C’était devenu un calvaire pour les usagers de débarquer au port public, fait pour les marchandises conventionnelles, à savoir les grumes, les conteneurs, etc. La sécurité et la sûreté des usagers n’étaient plus préservées. Lorsqu’on répond à une attente de la population, on est content », a indiqué le directeur de cabinet du ministre des Transports, Dieudonné Tchikaya, relevant que toutes les dispositions sont prises pour éviter la propagation de la covid-19.

Interrogé sur la rentabilité de ce port à passagers réhabilité au moment où la flotte navale nationale est en arrêt, le directeur de cabinet a dit compter sur les bateaux des privés et ceux de la République centrafricaine.

Concernant les activités de la Société congolaise de transport fluvial, Dieudonné Tchikaya a rassuré que le gouvernement était en train de tout mettre en œuvre pour les relancer.

Outre la gare à passagers, le PABPS entend poursuivre cette année avec les travaux relatifs à la réhabilitation et le bétonnage du DUC Bables, la réfection totale de la toiture du bâtiment principal de la gare à passagers, la construction des rambardes, le dragage des pieds de quai du beach, du port public et du port d’Impfondo, etc.

« Avec cette perspective heureuse de réhabilitation et de développement de notre outil de travail, couplée au projet de sécurisation des recettes via, entre autres, le contrôle d’accès dans les plateformes portuaires, nous espérons améliorer les conditions d’accueil des passagers », a laissé entendre le directeur général du PABPS, Daniel Molongadzeyi.

3 recommended
0 notes
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.