ACTUALITE

Pour des raisons financières, Air France revient au Mali

• Bookmarks: 11267


Les vols de la compagnie aérienne française suspendus depuis le 10 janvier reprennent ce 16 février. Un seul vol quotidien est prévu pour le moment.

Les négociations entre la diplomatie française et la junte malienne viennent d’aboutir. La desserte aérienne du Mali depuis la France peut reprendre. Air France vient donc de reprogrammer des vols CDG-Bamako à partir de ce 16 février. Dans un premier temps, une seule fréquence quotidienne est prévue au lieu de deux lors de la configuration précédente, ce qui implique une réduction de capacité et une tension de la demande sur l’offre, avec des répercussions tarifaires à la hausse (1 000 euros le trajet en moyenne).

Un vol retour plus long, deux escales

Le vol AF 0552 décolle de Roissy-CDG à 14 h 25 pour arriver à Bamako à 19 h 10 (heure locale), soit 5 h 45 de vol. Au retour, une escale est prévue à Nouakchott en Mauritanie où a lieu la relève de l’équipage. La durée du voyage Bamako-Paris est donc plus longue (8 h 5). L’appareil utilisé est, comme avant, un Boeing 777-200 de 312 sièges. Mais la réservation d’Air France montre que très vite un retour à deux fréquences par jour est programmé avec un autre vol via Monrovia. Ce recours à une deuxième escale est obligatoire, les conditions actuelles à Bamako ne permettant pas d’y héberger un équipage en sécurité.

La fin du chemin des écoliers

Pendant la période d’embargo, l’alternative Paris-Bamako passait par le chemin des écoliers via Istanbul ou Addis-Abeba. Dans un cas, on traverse l’Europe avec Turkish Airlines avant de remettre cap au sud-ouest (1 100 euros A/R). Dans l’autre, on rejoint la latitude de Bamako, puis on parcourt l’Afrique d’est en ouest avec Ethiopian Airlines (1 000 euros A/R). Compter au moins douze heures de voyage quand un vol direct Paris-Bamako ne demande que six heures. Autre possibilité moins excentrée mais avec peu de fréquences, passer par Tunis.

𝐋𝐞 𝐏𝐨𝐢𝐧𝐭

11 recommended
0 notes
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.