OPINION

Pourquoi les députés n’ont-ils pas honte de refaire les mêmes promesses 5 ans plus tard et de postuler à nouveau ?

• Bookmarks: 5234


Juillet approche et les candidats aux élections locales et législatives se font de plus en plus visibles dans les circonscriptions où ils concourent. Si les nouveaux candidats et perdants de 2017 pointent les échecs des députés sortants en y ajoutant des nouveaux mensonges en forme de promesse, ces derniers par contre reformulent les mêmes promesses non tenues d’il y a 5 ans. Jamais, ils ne se remettent en cause !

Au Congo, la politique est devenue un business où il faut à tout prix se faire une place. Il n’est pas anodin de constater la volonté des échoués à ne pas céder et à demeurer dans l’échec.

Le rôle d’un député est d’être la voix de sa circonscription au parlement, mais au Congo cela se réduit à quelques bricoles dans les circonscriptions et l’aliénation de leurs votants. La majorité des députés sortants qui briguent un autre mandat sont des menteurs ayant échoué et qui n’ont en rien tenu les promesses faites à leurs votants 5 ans plus tôt. Mais ils n’ont pas honte de refaire les mêmes promesses comme discours de campagne.

La paupérisation de la population est atout en leur faveur. Ils viennent avec des tee-shirts, des vivres , des boissons pour berner leurs votants qui ne sont réduits qu’ à ça. En tuant l’éducation au pays, le pouvoir savait bien ce qu’il visait.

Comment des populations qui ont été trompées 5 ans plus tôt peuvent-elles encore être à acclamer leurs menteurs qui reviennent avec les mêmes promesses ? C’est la décadence d’une Nation.

En dehors des matches de football qui finissent dans la boisson, le député Romy Oyo a apporté quoi de positif aux populations de sa circonscription de Ouenzé ? Ninon Ngouamba confond son rôle de député à celui de philanthrope. A Mfilou, ces députés viendront encore promettre alors que cet arrondissement est dans l’abandon total.

Les cas de Mabombo et Yamba dans la Bouenza interpellent plus d’un citoyen. Marcel Kalla, député sortant du PCT qui n’a presque rien fait dans cette localité revient encore à la charge. Mabombo manque de tout et même la route pour s’y rendre est une calamité. C’est le cas de Degomat à Yamba.

Mais comme la politique est un business, ils se foutent éperdument des populations et se pointent à battre campagne comme si de rien n’était, après tout les populations ne sont-elles pas responsables de leur malheur ?

5 recommended
0 notes
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.