OPINION

Pourquoi Sassou ferme-t-il l’espace aérien quand il voyage ?

• Bookmarks: 4422


Le vendredi 3 juin dernier les passagers à destination de Pointe-Noire ont été étonnés d’apprendre le report de leur vol à cause de la fermeture de l’espace aérien du pays. Denis Sassou Nguesso décollait ce jour pour son village Oyo et aucun avion ne pouvait atterrir ni décoller de Maya Maya avant son départ. Un constat que les travailleurs de Maya Maya ont fait depuis des années à chaque arrivée ou départ du chef de l’État.

Dans la mentalité de Denis Sassou Nguesso, le Congo c’est lui et tout doit tourner autour de sa personne. Le vendredi 3 juin et à son retour le 7 juin, l’aéroport de Maya Maya était fermé pour tous les vols à l’exception de l’avion présidentiel. Le protocole présidentiel évoque une mesure sécuritaire, mais d’autres parlent d’une excès de zèle et abus du pouvoir.

Un aéroport est une sorte d’industrie qui fait des bénéfices sur les taxes aéroportuaires versées par tout appareil qui utilise ses installations. Mais au Congo, l’aéroport est obligé d’enregistrer les pertes et de décevoir ses potentiels clients quand le chef de l’État voyage u rentre du voyage.

L’espace aérien au dessus de la capitale est fermé quand Denis Sassou Nguesso doit décoller ou atterrir des heures en avant. Des passagers peuvent rester bloquer durant des heures dans la salle d’attente à cause des caprices d’un chef qui ne mesure pas l’importance d’un aéroport.

Plusieurs vols subissent des retards considérables quand Sassou Nguesso voyage. Une fois parait-il un vol d’Ethiopian à destination de Brazzaville a été obligé d’atterrir à Kinshasa où il est resté plus de trois heures en attendant que l’avion présidentiel ne décolle. L’espace aérien a été fermé.

Prévu décoller à 10 heures de Brazzaville pour Pointe-Noire, un vol TAC a quitté à 16 heures parce que Sassou Nguesso a atterri avec retard.

4 recommended
0 notes
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.