ECONOMIE

Près de 20 millions de FCFA pour stimuler l’investissement privé en Afrique centrale

• Bookmarks: 849


Du 13 au 14 septembre dernier, les représentants de la CEMAC, la CEEAC et l’UE se sont réunis autour d’un atelier d’information et de concertation organisé par l’assistance technique du Projet d’appui à l’intégration régionale et à l’investissement en Afrique centrale (Pairiac).

Mis en œuvre pour une durée de 4 ans (2022-2026) par le consortium EGIS/Landell Mills/DMI  et financé par l’Union européenne (UE), ce projet s’inscrit dans le cadre d’une convention de financement entre la  CEMAC, la CEEAC et l’UE. L’objectif visé est de faire  avancer l’agenda de l’intégration en Afrique centrale. L’enveloppe allouée à ce programme s’élève à 30 millions d’euros, soit près de 20 millions de FCFA. 

Selon l’assistance technique du Pairiac, cet atelier organisé  à la fin de la phase de démarrage du projet visait entre autres à partager et affiner, avec les parties prenantes, le diagnostic actualisé du contexte du projet ainsi que le plan d’action proposé. 

Les participants à l’atelier dont les représentants régionaux et nationaux de l’intégration régionale (pays et responsables de la CEEAC et de la Cemac) ; les acteurs du secteur privé des pays concernés, de l’investissement et du secteur bancaire, ainsi que ceux de l’UE et d’autres parties prenantes impliquées dans la gestion des accords commerciaux (APE, Zlecaf) et des corridors de commerce régionaux, ont discuté de la stratégie et de l’approche de mise en œuvre.

En outre, Ils ont évalué les capacités et le niveau d’engagement des parties prenantes  à contribuer à la réalisation des résultats du programme afin d’assurer leur pleine adhésion à ladite stratégie.

Le projet d’appui à l’intégration régionale et à l’investissement en Afrique centrale vise deux principaux objectifs : renforcer  l’accélération de l’intégration régionale et accroître les financements à destination du secteur privé en Afrique centrale ; tirer profit du plan d’investissement extérieur de l’UE en contribuant ainsi à la riposte post-Covid-19 dans les 11 Etats de la région. 

8 recommended
0 notes
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.