POLITIQUE

Relance ECAIR : pourquoi Jean Jacques Bouya torpille les démarches de Kiki Sassou ?

• Bookmarks: 12 • Comments: 1258


Le ministre Jean Jacques Bouya est soupçonné par le cabinet de Kiki Sassou de vouloir saboter la relance de la compagnie aérienne ECAIR qui serait sur la bonne voie. Non content d’avoir participé activement à sa faillite, Jean Jacques Bouya ne supporte pas que le ministre de la coopération soit celui qui relancerait ECAIR. Il a tenté de mêler les turcs dans cette affaire en présentant comme chaotique la démarche de Kiki.

Les soubresauts autour de la relance de la compagnie ECAIR ne s’arrêtent pas entre les membres du clan au pouvoir qui utilisent désormais cette société dans leur lutte de positionnement. Au cabinet de Kiki Sassou, on est convaincu que l’échec de tous las accords signés avec certains partenaires pour la relance d’ECAIR a ses auteurs au sein du gouvernement congolais.

Agissant désormais à découvert, le ministre Jean Jacques Bouya s’est rabattu auprès de Turkish Airlines dans le but de les convaincre de devenir partenaire d’ECAIR alors que Kiki Sassou aurait déjà signé des accords avec d’autres et que les premiers vols sont prévus sous peu.

Jean Jacques Bouya qui a réussi à écarter Kiki Sassou Nguesso auprès de la Chine s’active aussi à le présenter comme un incompétent et inexpérimenté dans les négociations. Kiki Sassou nagerait dans l’amateurisme et la cacophonie se prévalant de son patronyme et au fond, il n’a aucune qualité.

C’est le ministre Jean Jacques Bouya qui aurait dynamité les accords de partenariat signé avec les sud-africains. Des langues racontent que Bouya est parmi les grands actionnaires d’ECAIR, mais aussi responsable de sa faillite. Ce qui est certain, il ne tient pas à voir le fils de Sassou Nguesso avoir un mot sur cette société.

12 recommended
1 notes
bookmark icon

One thought on “Relance ECAIR : pourquoi Jean Jacques Bouya torpille les démarches de Kiki Sassou ?

    Write a comment...

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *