SOCIETE

Roga Roga: « depuis que j’ai quitté la franc-maçonnerie, je me sens en paix avec moi-même et je dors pépère»

• Bookmarks: 4417


C’est le témoignage que l’artiste livre à ses proches depuis qu’il a décidé de revenir sur le bon chemin en quittant la Grande Loge du Congo. Fruit de cette rupture avec le diable est le succès planétaire de son tube BOKOKO, un retour aux vraies vertus ancestrales très loin de la bêtise de la franc-maçonnerie version congolaise. Roga Roga affirme dormir désormais comme un bébé sans les obligations maléfiques nocturnes de la Grande Loge du Congo.

Tous ceux qui connaissent l’artiste Roga Roga remarquent tout de suite un grand changement dans sa vie spirituelle et émotionnelle. L’homme est joyeux, serein et confiant depuis qu’il a mis fin à son pacte avec la GLC qui avait changé négativement son comportement et ses habitudes quotidiennes.

L’artiste qui ne dormait pas la nuit le fait désormais sans contraintes et s’offre même des grasses matinées. Plus question de sortir la nuit pour invoquer des esprits et réfléchir sur des sacrifices qu’exige la Grande Loge du Congo. Son activité sexuelle intense avec les mineures a été réduite drastiquement et le bon sens le guide désormais.

Roga Roga avait pris la décision de rompre avec la Grande Loge du Congo à la suite du coup d’état vécu dans son Extra Musica qui a occasionné le départ massif de ses amis qui ont crée Nouvel Horizon avec l’aide de certains barons du pouvoir. Ces frères francs-maçons l’ont poignardé au dos et une rupture était nécessaire.

Lors d’un séjour à Abidjan en Côte d’Ivoire, un éminent homme de Dieu lui a confié avoir échappé à la mort en quittant la Grande Loge du Congo et qu’il devrait sans cesse remercier Dieu de l’avoir sauvé. Rappelons que Roga Roga avait été initié par Jean Dominique Okemba, le grand maître de la Grande Loge du Congo.

4 recommended
0 notes
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.