SOCIETE

Sécurité civile : plus de 14000 personnes secourues pendant les examens d’Etat

• Bookmarks: 648


Le commandement de la sécurité civile (CSC), à travers le service de secours, a pris en charge lors des examens d’Etat et autres concours confondus de la session dernière 14076 personnes pour les soins de première nécessité.

Le chef de cabinet du commandant de la sécurité civile, le commandant de police José Aimé Moupaaga Dziengue, a présenté les résultats lors d’un point de presse qu’il a animé, le 11 août, à Brazzaville, en présence du commandant de la sécurité civile, le général Albert Ngoto.

Il ressort de ce bilan que le nombre de personnes prises en charge en 2023 est en hausse par rapport à l’année dernière qui s’élevait à11098 cas,  une augmentation de l’ordre de 2978 cas, soit un pourcentage de 21,15%.

« Au total, vingt-sept localités ont bénéficié de la couverture sanitaire des examens d’Etat et concours, session 2023. En effet, en sus les dix-huit localités couvertes lors de la session de 2022, le commandement de la sécurité civile a, cette année, étendu son champ d’action à neuf autres localités, à savoir Ewo, Makoua, Mossendjo, Ile Mbamou, Mpouya, Gamboma, Kindamba, Loudima et Ngabé », a indiqué le chef de cabinet du commandant de la sécurité civile.

Clôturant cette présentation, le commandant de police José Aimé Moupaaga Dziengue a déclaré que l’appui financier des ministères des enseignements général et technique mérite l’être relevé. Ce dernier a permis la mobilisation générale des personnels et la réunion des moyens logistiques conséquents par le commandement de la sécurité civile, gage du bon déroulement de ces examens d’Etat et concours.

« Il convient de relever que la session 2023 se caractérise par la participation de tous les candidats, y compris ceux qui avaient été évacués vers les hôpitaux. Egalement, la couverture sanitaire de ces examens et concours a été assurée dans de nouvelles localités où ne sont pas implantés les services de la sécurité civile. Cette innovation sera maintenue autant que le permettront les moyens », a-t-il poursuivi.

A noter que pour la sécurité civile, la présentation de ce bilan sanitaire a pour objectif de permettre aux ministères de l’Enseignement général et Technique d’exploiter les statistiques fournies afin de tirer les leçons et parvenir à une préparation psychologique des candidats, en vue de les aider à mieux gérer le stress.

6 recommended
0 notes
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *