SOCIETE

Selon Isidore Mvouba, les Lari de Brazzaville ne sont que des aigris et qui sont contre sa réussite, sa loyauté à Sassou

• Bookmarks: 7507


Non content d’avoir imposé son fils comme député de la deuxième circonscription de Bacongo contre la volonté des populations, Isidore Mvouba voit à la protestation des lésés une haine et jalousie contre sa famille pour leur loyauté envers Denis Sassou Nguesso. Mais en quoi sa loyauté envers un tyran peut-elle deranger des dignes fils de Bacongo qui ne raclement que la vérité des urnes ? Lari de sang, Isidore Mvouba se renie bien qu’il n’a jamais osé aller postuler dans son nouveau village dans la Cuvette. En réalité c’est lui qui est jaloux des Lari, puisqu’il s’entête à les faire du mal.

Selon Isidore Mvouba, les Laris sont jaloux de lui parce qu’il est loyal à Denis Sassou Nguesso. On pourra comprendre cette haine si elle est liée au détournement de leur vote et aux milliards débloqués dans le cadre des différents projets de la municipalisation accélérée du Pool. Sa loyauté envers le bourreau du Pool n’engage que lui et les Lari y sont totalement indifférents, mais ce qu’ils n’acceptent pas qu’un supposé fils du Pool soit utilisé pour les enculer et les humilier.

Isidore Mvouba a fait cette déclaration suite aux protestations des populations de Bacongo après son braquage électoral qui a conduit à la nomination de son fils comme député de la deuxième circonscription de cet arrondissement. Le fait que son fils soit traité d’Ukrainien blesse la famille Mvouba alors que sa mère est de ce pays aujourd’hui sous les bombes des Russes.

Le président du parlement est indigné qu’aujourd’hui les Lari lui reprochent sa trahison de la peau noire que Dieu lui a donnée. Être traité de Tâ Tsoko et d’homme souffrant de faiblesse sexuelle a perturbé la tranquillité de Mvouba au point de balancer aux Lari sa réussite financière et l’amour que Denis Sassou Nguesso lui voue. Mais ce qui est sûr ses victimes lui ont rappelé que tout se paie ici bas et le karma existe.

Isidore Mvouba, ressortissant du pool, ayant vécu toute sa vie dans la zone Nord, n’a aucune attache à Bacongo. Ce qui l’importe, c’est faire une place à son rejeton dans la mangeoire. Isidore Mvouba, qui n’a pas levé son petit doigt, pendant que Sassou, Ndénguet, Nianga Mbouala et Jean Dominique Oke-mba massacraient les populations du Sud. Isidore Mvouba se sert de Bacongo comme un paillasson d’abord et ensuite comme un marchepied pour placer son fils afin qu’il le remplace à la table de la mangeoire.


Pour Mvouba, il n’y a personne à Bacongo qui peut être député. Tous les jeunes de Bacongo sont des moins que rien. Seuls les « fils de » qui doivent monter alors qu’eux même sont les enfants d’illettrés. Bacongo est l’un des quartiers de BZV qui regorgent des cadres ou des gens instruits que Sassou Nguesso et Mvouba veulent rayer sur la carte du Congo afin de faire briller leurs rejetons. Mvouba, Sassou Nguesso, vous êtes d’une lâcheté sans nom. Si vous voulez faire briller vos enfants, ils ont le droit en leur qualité de congolais, mais de grâce, créer les conditions afin qu’ils s’opposent à armes égales avec les autres enfants de ce pays.


Déjà, vous avez élevé vos enfants avec l’argent de la République que vous avez dilapidé, vous faussez les conditions d’égalité en favorisant vos enfants. Quel mérite Avez vous ? Quel mérite ont vos enfants ?

En vous regardant dans la glace, vous vous dites, vous même, que vous êtes des salopards. Parce-que, avec tout ce que vous avez donné à vos enfants, ils ne peuvent pas se débrouiller tout seul, vous êtes obligés de tricher pour leur donner une situation. Il y a un grave problème !

7 recommended
0 notes
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.