POLITIQUE

Sénat : cinquante-deux lois adoptées à la quinzième session ordinaire administrative

• Bookmarks: 8140


Ouverte le 2 juin dernier, la quinzième session ordinaire administrative de la chambre haute du Parlement s’est clôturée le 13 août. Cinquante-deux lois ont été approuvées sur les soixante-deux inscrites à l’ordre du jour. Dix d’entre elles sont renvoyées à la prochaine session prévue pour octobre prochain.

Parmi les affaires phares approuvées figure en premier le budget de l’Etat exercice 2022 rectifié. Il est prévu en recettes à la somme de 2.825 milliards 058 millions de Fcfa et en dépenses à 2.049 milliards 250 millions de Fcfa. Soit une augmentation de 45,97% par rapport aux prévisions initiales qui étaient arrêtées à 1.935 milliards 253 millions de Fcfa.

Le Sénat a adopté aussi à l’unanimité avec amendements trente-trois projets de lois et avenants relatifs aux permis d’exploitation attribués aux sociétés pétrolières Eni Congo SA ; Total Energie E&P Congo et Perenco Congo SA. L’objectif est d’assainir le secteur conformément aux prescriptions du code des hydrocarbures afin de relancer au mieux l’économie nationale.

La chambre haute du Parlement a entériné aussi, à la faveur de cette session, un autre projet de loi portant ratification de l’accord de financement entre le Congo et la Banque internationale de reconstruction et de développement d’un montant de 100 millions de dollars américains.  

Lors de cette session ordinaire administrative, les sénateurs ont aussi voté le projet de loi portant création de l’Agence de développement de l’économie numérique. La structure aura entre autres missions de promouvoir le développement de technopoles, d’incubateurs des entreprises du numérique au Congo et de préparer la transition digitale dans le pays.

Pour renforcer le secteur agricole, le Sénat a entériné le projet de loi autorisant la ratification de l’accord de prêt d’un montant de 6,3 milliards Fcfa, entre le Congo et le groupe de la Banque mondiale, pour financer le projet agroforesterie au nord du Congo.

Ce prêt est accompagné d’un don d’une valeur de deux milliards trois cents millions Fcfa. L’objectif du projet est de renforcer l’agriculture climato-intelligente.

Clôturant les travaux, le président du Sénat, Pierre Ngolo, a salué le travail abattu par les sénateurs au cours de cette session qui, selon lui, a été perturbée par les élections législatives et locales.

8 recommended
0 notes
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.