SOCIETE

Un commandant de la police fait enfermer un féticheur pour faux traitement, il n’est pas passé colonel

• Bookmarks: 8178


Le féticheur lui a promis une promotion des galons. Il devrait passer colonel sans faute lors de la dernière promotion et il n’en a pas été le cas. Très remonté, le commandant a fait enfermer le féticheur qu’il accuse d’escroquerie.

Conseillé par son épouse, fatiguée de voir son commandant ne pas passer colonel, un officier de la police nationale congolaise a jugé bon de recourir à un féticheur pour l’aider à interférer dans les esprits de sa hiérarchie. Ce féticheur aurait des pouvoirs surnaturels qui influenceraient les décisions des supérieurs sur la promotion des galons.

Le commandant a eu plusieurs séances de travail avec le féticheur qui lui a exigé quelques sacrifices et une somme d’argent pour son cas. Des esprits des ancêtres évoqués lors des séances ont rassuré le commandant qui se voyait déjà colonel dans la police congolaise.

Après la publication de la liste des officiers promus, le nom du commandant n’y figurait pas. Une semaine plus tard, rien n’avait changé contrairement à la promesse faite par le féticheur sur un repêchage grâce à ses pouvoirs magiques.

Se sentant dupé par le féticheur, le commandant de la police a procédé à son interpellation pour abus de confiance, escroquerie et faux traitement. Le féticheur croupit dans une cellule du commissariat central de Brazzaville. Le policier qui a cru à la sorcellerie qu’à ses propres mérites n’est nullement inquiété par sa corporation et bien au contraire, ses collègues le soutiennent.

8 recommended
0 notes
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *