SOCIETE

Un Français escroque 1 million d’euros à Bouya pour l’achat d’un Yatch de luxe

• Bookmarks: 5192


Ce bateau de luxe devrait faire le bonheur de la famille Bouya sur le fleuve Alima dans le cadre de la grande vie qu’elle mène. Hélas! Le citoyen chargé de l’acheter s’est évaporer dans la nature avec la somme d’un million d’euros ( 655 millions cfa ) décaissée par le ministre Jean Jacques Bouya pour la circonstance.

Un Français qui avait contacté par le ministre Jean Jacques Bouya pour l’acheter un Yacth de luxe d’occasion a fait sa plus bonne affaire depuis qu’il s’est installé au Congo. On apprend aujourd’hui qu’il est recherché en Guinée Équatoriale pour les mêmes faits.

Au parfum des délires ostentatoires des dirigeants d’Afrique Centrale, plusieurs escrocs européens ont établis leurs résidences dans ces pays en se faisant passer pour des hommes d’affaires. Ils offrent leur services comme courtiers avant de disparaître dans la nature avec leur butin.

On se souvient encore de l’histoire des deux espagnoles qui ont arnaqué au ministre Thierry Moungalla la somme de deux millions de dollars pour l’achat du matériel de Congo Télécom à l’époque où il fut patron des PTT.

Jean Jacques Bouya, qui rêvait s’offrir un yatch de luxe à l’image des hommes riches s’est rapproché de cet escroc français qui avait ses bureaux au centre-ville de Brazzaville. Ce dernier a rassuré le ministre congolais avoir pris contact avec un milliardaire espagnole qui venait de mettre en vente son yacth de luxe.

Un virement bancaire d’un million d’euros a été fait dans un compte à Andorre depuis Dubaï d’un autre compte appartenant au ministre Bouya. Le Français devrait d’abord se rendre à Andorre retirer la somme avant de contacter le vendeur qui vit à Barcelone.

Jusqu’à ce jour, le ministre Jean Jacques Bouya est sans nouvelle du français qui est déjà en possession de la somme d’un million d’euros sans compter les frais de mission évalués à 25000 euros.

5 recommended
0 notes
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *