POLITIQUE

Un nouveau gouvernement avec les mêmes visages qui ont échoué

• Bookmarks: 17200


Le deuxième gouvernement de Anatole Collinet Makosso est connu depuis ce samedi soir. Les consultations, à la vitesse d’une fusée, n’ont duré que 48 heures.

En réalité, les noms des ministres sont connus depuis des années. Dans un jeu de chaise musicale, on les recycle régulièrement d’un poste à un autre. Honoré Sayi est parti de l’électricité au transport, tandis que Émile Ouosso quitte les Zones économiques pour l’électricité.

Par contre, Jean Jacques Bouya qui garde son poste est élevé au rang de ministre d’État. Perçu depuis toujours comme l’un des dauphins Sassou, il avance dans la discrétion mais efficacement !

Raymond Zéphirin Mboulou est revenu à son gros poste de l’Intérieur et Décentralisation, alors que Guy Georges Mbacka qui y est resté juste le temps des élections législatives va voir du côté de l’économie fluviale et des bateaux. Un peu de l’imaginaire quoi !

Quant à Denis Christel Sassou Nguesso que certains analystes et pronostiqueurs donnaient de grosses nouvelles responsabilités, notamment les Affaires étrangères, la Coopération internationale ainsi que les PPP réunis, est resté à son endroit. Les temps ne sont certainement pas encore arrivés, ou son carnet d’adresses n’est pas encore suffisant.

On note que la plupart des ministères ont conservé leur poste, parfois sans résultats dans l’équipe précédente. Les sportifs, par exemple, restent très dubitatifs quand à la nouvelle politique des sports basée les résultats.

De même, les médias, tant publics que privés, attendent toujours ce que le ministre Thierry Lezin Moungalla envisage pour eux depuis une décennie. Quelques têtes sont parties, le cas de Dieudonné Moyongo de la Culture, décrié pendant des années par les artistes et autres opérateurs culturels qui ne voient aucune action.

Roger Rigobert Andely l’homme des négociations avec le FMI a quitté le navire, apparemment stabilisé. Jean Baptiste Ondaye et Lydie Pongault rentrent en tant que nouveaux ministres pleins ont l’avantage d’avoir travaillé à la Présidence de la République. Ils savent donc ce qui est doux et ce qui est amer.

Le député de Ouenze 5, Juste Désiré Mondele et Conseiller politique du Chef de l’Etat s’occupera désormais du développement local auprès du ministre Mboulou. Enfin, on a repris les mêmes, pour espérer obtenir des résultats différents.
@Arsene SÉVERIN 

17 recommended
0 notes
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *