POLITIQUE

Urgent: 8 militaires qui envisageaient de fusiller Sassou Nguesso lors du défilé du 15 août interpellés

• Bookmarks: 10679


8 militaires tous éléments de DGSP auraient été interpellés le 10 août dernier à Brazzaville par les renseignements de l’armée alors qu’ils prévoyaient de fusiller le président de la république Denis Sassou Nguesso lors du défilé du 15 août commémorant les 62e anniversaire de l’indépendance du Congo. Selon des indiscrétions, leur interpellation serait survenue suite à leur insistance de participer au dit défilé alors qu’ils n’étaient pas retenus. D’autres sources parlent d’une machination du pouvoir qui tient à étouffer l’opposition.

Le Congo n’a pas de chance et ne parvient pas encore à se débarrasser de son dictateur et son empire du mal. On apprend que les services des renseignements militaires auraient mis la main sur 8 militaires de la DGSP qui auraient monté un plan d’assassinat du président Denis Sassou Nguesso à la Sadate.

Contrairement au reste des militaires qui défilent avec les armes vides, celles des 8 détenus contiendraient des balles qui auraient été déversées en masse sur le chef de l’État au moment de leur passage devant la tribune officielle. Le même procédé utilisé en Égypte pour éliminer le président Anouar-El-Sadate.

Ces 8 militaires interpellés appartiennent à la sécurité présidentielle et seraient tous originaires de la Cuvette Centrale. Ce qui fait croire au clan que les ennemis ne sont pas loin contrairement à ce qu’il pense souvent. Ce coup est le signe du ras-le-bol des Congolais à un pouvoir qui se caractérise par la jouissance et pillage des ressources de la république.

L’interpellation de ces 8 militaires se serait réalisée suite à leur insistance de participer au défilé alors que la hiérarchie ne les avait pas retenu. Ils auraient été transférés à Oyo au camp de la DGSP pour y être soumis à des auditions. A suivre…..

10 recommended
0 notes
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.